SURVOL HISTORIQUE DE LA CONSTRUCTION EN PAILLE



La construction en ballots de paille est en plein développement. Cette technique consiste en l'utilisation de ballots compactés - provenant habituellement directement des exploitations agricoles - empilés pour former un mur et enduits pour les protéger. Plusieurs variantes de mise en oeuvre sont pratiquées au Canada, en France, en Norvège et aux Etats-Unis. On recense plus de 400 bâtiments parmi lesquels on retrouve des maisons individuelles/collectives, des hôtels, des bureaux gouvernementaux, des piscines, des granges et des abris d'animaux. Dans la plupart des cas, les bâtiments sont l'oeuvre d'auto-constructeurs et ne s'insèrent dans aucune réglementation existante. La reconnaissance et la diffusion de cette technologie sont la condition de son acceptation et de son introduction au sein des systèmes et des codes réglementaires existants. De plus en plus des réglementations de construction approuvant l'utilisation de la construction en ballots de paille ont été adoptées dans nombreux parties des ètats unis par exemple: Tuscon county, Arizona.



NEBRASKA, E.U., 1880


La construction en ballots de paille commença dans la regiondu Sand Hills au Nebraska vers le milieu de 19éme siècle. Un manque de matèriaux classics de construction, tel que le bois (dans cette region pioniere de praires et de sol sableux donc impropre a la construction de murs en la motte de gazon), a neécessité l'utilisation d'un materiaualternatif de construction, disponible localement et bon marché. Une nouvelle invention, une ramasseuse-presse tractee par un cheval, procurra les blocs de construction et ainsi naquit la constrcution en ballots de paille. Le plus ancien bâtiment connu est une école d'une classe, construite près de Bayard au Nebraska vers 1886-87.

Les bâtiments s'avérènt durables et confortables. Cette première localisation a connu un développement jusque vers les années quarante où la disponibilité croissante d'autres matériaux a entraîné de nouveaux choix. Trente bâtiments regroupant des maisons, une église et des granges furent construits. Tous étaient porteurs, avec ou sans enduits. Il n'y avait pas d'autres structures que les ballots. Le plus vieux bâtiment, encore existant, recensé sert aujourd'hui l'accueil d'ouvriers agricoles (Fawnlake Ranch Bunkhouse) et date de 1914.



FRANCE 1921


Maison photo

Le premier bâtiment français connu, construit en ballots de paille, est la maison Feuillette (photo gauche), qui comporte une ossature bois. Elle a été bâtie en 1921 et proposée comme prototype pour la reconstruction des fermes et des habitations paysannes après la guerre. Cette maison est à l'heure actuelle en excellente condition. Cette technique aurait permis de construire des bâtiments de ferme pour stockage ou comme abri pour le matériel.

Dans certaines régions, il est traditionnel de mettre des ballots de paille à l'intérieur des murs de grange et de porcherie pour ajouter une isolation thermique.

Au Canada, une église a été construite selon cette technique au début du siècle. Dans les années 1920. le Ministère de l'Agriculture du Nord Dakota aux Etats-Unis a édité des manuels de construction en ballots de paille destinés à la construction de bâtiments agricoles. Cette initiative a permis de diffuser la technique vers plusieurs états des Etats-Unis. Dans les années 1950 un manuel sur la construction en ballots de paille a été édité au Danmark.


Toutefois, l'usage du ballot de paille, outre des expériences très localées, est demeuré inconnu jusqu'à ces derniers années. Aux Etats-Unis, dans les années 1970, des gens passionnés comme Welsh et Bainbridge, ont évoqué ces constructions dans leur ouvrage «Shelter» en1990, tandis que, vers la fin des années 1980, MacDonald et Myhrman ont popularisé la technique du ballot de paille montée à sec, avec ou sans ossature bois, appelée aussi «Style Nebraska».

Au début des années 1990. Tapani Marjamaa construisit le premier bâtiment avec des murs en ballots de paille porteurs en Finlande, sans même avoir eu connaissance de l'existence de cette technique. Des bâtiments en ballots de paille ont récemment été construits en Norvège, en Angleterre, au Le Pays Bas et en Ecosse.

Au Québec, Louis Gagné développait, dans les années 1980, la technique du ballot de paille maçonnée: matrice de ballots de paille avec joints de mortier supportant les charges verticales et horizontales.



EN FRANCE, LES CONSTRUCTIONS CONTEMPORAINES


En France, la construction en ballots de paille a repris en 1979 par l'édification d'un bâtiment d'habitation au CUN du Larzac, arbritant une famille militante pour la cause anti-militaire qui a animé le Plateau du Larzac en fin 1970.

C'est lors de la visite en France de Louis Gagné, puis de la présence de son collègue de l'époque, François Tanguay, en 1985, 1987, 1989, gràce a que l'information sur la construction en ballots de paille s'est développée en France des conférences et des ateliers. Le premier bâtiment issu de l'expérience canadienne a été construit à La Chasagne en 1986-87. Pendant cette période, François Tanguay a dirigé un atelier du bâtiment. Son approche très accessible, et la promotion des conséquences socio-politiques de l'auto-construction, ont influencé le développement de la construction en ballots de paille en France.

Les concepteurs et bâtisseurs français ont utilisé avec imagination la paille, non seulement pour les bâtiments conventionnels, mais aussi pour continuer la tradition écologique avec des formes inventives et libres. Logements, ateliers et bâtiments de ferme ont été construits en utilisant la construction en ballots de paille. Beaucoup de bâtiments sont groupés autour des architectes, concepteurs et bâtisseurs, tel qur, entre autres: Jean-Charles Fabre au Nord, Jean-Luc Thomas à l'Est, et Jean-Pierre Baillon et Jean-Marie Haquette au Sud et Pascal Thépaut à l'Ouest. A l'heure actuelle 30 bâtiments sont recensés.




[ English Version | Home page | Survol historique | Bâtiments français | Association pour la construction en fibres végétales | Biotique Habitat | Publications]

révision Mars 1998